Actualités Flux alpheus RSSRetour à la page d'accueil

News du 23 08 201523/08/2015 : Ether 7 beta compatible Windows 10

Microsoft a effectué une modification dans la gestion des ports COM virtuels USB. Le protocole SPP du driver standard Microsoft qui ouvre des ports COM 'entrant' et 'sortant' ne fonctionne plus en mode sortant, même si le périphérique Bluetooth est bien jumelé et semble connecté. Pour pallier ce problème une nouvelle version d'ETHER est disponible : Ether7beta

Cette nouvelle version est encore en version de test et ne sera disponible en version 'release' que dans le courant du mois de septembre, cependant c'est actuellement le seul moyen de connecter notre contrôleur ETHER sous Windows 10. Le protocole utilisé est totalement différent et utilise RFCOMM. Pour activer ce mode il faut sélectionner l'onglet 'Paramètres' puis 'Bluetooth' :

Si le périphérique alpheus LED lighting n'apparait pas dans la liste des périphériques vérifier que le contrôleur est sous tension puis appuyer sur le bouton "Lister les périphériques Bluetooth"

Si le périphérique alpheus LED lighting n'est pas jumelé appuyer sur le bouton "Ajouter le périphérique"

Si le périphérique alpheus LED lighting n'est pas connecté appuyer sur le bouton "CONNECT" jusqu'à obtenir RFCOMM (parfois deux tentatives sont nécessaires)

Le protocole est alors validé en RFCOMM et remplace SPP, le bouton lancer la connexion permet le transfert des données entre le contrôleur et le PC. Cette opération sera inutile et mémorisée pour les prochaines connexions d'ETHER. La liste des port COM comporte à la fin la sélection RFCOMM (la liste commence à 1 et fini à 255 pour les ports COM standards continue avec le port RFCOMM ou 256ème port) . Le choix est toujours possible pour les versions antérieures de Windows 10 d'utiliser SPP ou RFCOMM.

Astuce : Si vous souhaitez remettre à 0 la liste des ports COM utilisés par Windows (si vous avez ajouté un grand nombre de périphériques Bluetooth SPP le numéro du port peut devenir inutilement important) il suffit de remettre à 0 tous les octets de la clé "HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\COM Name Arbiter" avec le programme REGEDIT.exe, faites une sauvegarde de la base de registres avant cette manipulation.

News du 18 06 201518/06/2015 : Evolution de la série RADIOMETRIX

Voici un bref récapitulatif de l'évolution de la série RADIOMETRIX

2011 - RADIOMETRIX™ 1

2014 - RADIOMETRIX™ 2

2015 - RADIOMETRIX™ 3

Nota : Depuis début 2015 tous les luminaires fabriqués sont en version RADIOMETRIX™ 3

En synthèse les évolutions majeures concernent :

Une évolution significative et aussi maitrisée, qui conserve une compatibilité inter-générations.
Ainsi, par exemple, un circuit LED RADIOMETRIX™ 3 de dernière génération peut équiper un module fabriqué en 2011.

Une plus grande diversité : en 2011 la production était réservée aux biotopes récifaux, depuis 2014 50% de notre production est pour un usage horticole, notamment les instituts de recherches CIRAD, INRA et CNRS. Les chercheurs apprécient l'efficacité, la modularité et la souplesse d'utilisation de la série RADIOMETRIX™ associé à notre contrôleur ETHER. Les aquariophiles eau douce sont également plus présents,

Parmi les projets réalisés en 2015 pour l'éclairage récifal, la fourniture à la jeune société de coraliculture Provence Corail de l'ensemble des luminaires RADIOMETRIX™ 3 de son installation de Marseille

News du 26 04 201526/04/2015 : alpheus fournisseur de l'éclairage de Provence Corail
Provence Corail, jeune société d'élevage de corail dans le sud de la France a choisi alpheus comme système d'éclairage pour son installation et nous en sommes très fiers.
Sur le site de Provence Corail une série de photographies montre la progression du montage, impressionnant !
Provence Corail

News du 17 03 201417/03/2014 : Focus sur les collimateurs optiques
Un luminaire LED est un développement technologique qui demande diverses expertises, alpheus a largement exposé ses choix concernant la mise en œuvre électronique qui demeure par ailleurs complexe et souvent mal comprise. Le sujet de cet article est un petit ‘focus’ sur la partie optique, autre élément important constituant le luminaire et dont dépendent aussi les performances à court et long terme.
Le rôle du collimateur optique est de distribuer de façon homogène et efficace le flux lumineux, balayons rapidement les points clés d’un système optique adapté aux luminaires à LED pour nos applications photosynthétiques.

Forme ou ‘angle d'ouverture ’ du collimateur optique
Le rôle du collimateur est de focaliser ou diriger la source sur la zone à éclairer. Très souvent le composant LED est déjà équipé d’un dôme optique, cependant sa large diffusion (ouverture de l’ordre de 125°) nécessite pour nos applications un dispositif secondaire de concentration du flux sur une zone délimitée. La distribution de ce flux est généralement définie dans une courbe de répartition en 2D de la lumière au travers du collimateur. La forme obtenue peut être symétrique (cas général) ou bien asymétrique, cas par exemple des optiques ‘wall wash’ pour l’éclairage de murs végétaux. Dans le premier cas il est précisé un angle, par exemple 10°, 40° ou 70° formant un cône, dans le second deux angles selon les axes verticaux et horizontaux. Ce (ou ces angles) caractérisent en fait le flux médian (moyen) relatif au maximum. C’est-à-dire l’angle auquel la puissance lumineuse est la moitié du maximum (souvent du centre). Ainsi plus la valeur de cet angle est faible plus le flux lumineux est concentré. Plus rarement est aussi défini un second paramètre: l’angle relatif au flux à 10% du maximum. Cette deuxième information permet de mieux appréhender la forme globale du flux (son atténuation angulaire) sans pour cela de disposer de la courbe polaire. Un petit schéma explicatif facilite la démonstration :

Il est bien évident que les deux optiques du schéma ci-dessus, pourtant de même angle d'ouverture (même valeur d’angle au flux médian de 50%) ‘focalisent’ différement. Elles n’auront absolument pas les mêmes résultats, la courbe en rouge aura un effet de concentration bien supérieur à celle en rouge.
On voit ainsi que le flux correspondant à l’ouverture à 50% du collimateur optique n’est pas nécessairement représentatif d’un ‘spot’ et qu’il est possible qu’une importante quantité de lumière ‘parasite’ soit émise au-delà de l’angle souhaité et indiqué.
Notre premier enseignement : La connaissance de l’angle à 50% du flux est utile pour connaître comment le collimateur focalise, mais il est préférable d’avoir connaissance du flux relatif à 10% du maximum ou bien de consulter les courbes polaire et angulaire de l’optique pour effectivement estimer correctement la couverture lumineuse du collimateur. Ces informations sont malheureusement rarement disponibles pour les produits ‘low cost’.

Courbes obtenues avec les optiques montées sur les LED des modules RADIOMETRIX ‘reef’ (ouverture 40°)

Bien entendu les optiques des différentes sources LED composant le luminaire forment au final un ensemble qui doit lui-même être homogène et répondre au besoin. L’association des différents collimateurs est du ressort du concepteur du luminaire.

Efficacité
Outre l’aspect distribution spatiale abordée ci-avant, le flux est impacté par le ‘rendement’ optique qui est le rapport entre la mesure de la totalité de la lumière entrant et celle sortant du dispositif optique multiplié par 100 pour obtenir le résultat en %. C’est-à-dire le rapport entre la lumière émise par la LED et celle transmise par le collimateur. La matière utilisée pour la réalisation de l’optique est cruciale. Il est très important d’utiliser des matériaux de haute qualité comme le PMMA (Polymethyl Methacrylate). Outre sa bonne transmissivité optique ce matériau garantit une longue durée de vie sans détérioration des performances alors que l’environnement peut aussi impacter la durabilité (humidité, chocs thermiques …). Les lentilles bon marché sont malheureusement aussi les moins bonnes (polycarbonate, polystyrène, styrène acrylique nitrure ou similaires) et outre un moins bon rendement initial, elles se détériorent aussi dans le temps (jaunissement, aspect laiteux).
Le second point impactant l’efficacité est la qualité du moule et l’adéquation de l’optique aux composants LED mis en œuvre. En effet l’utilisation de lentilles génériques pour différents types de LED conduit à une baisse des résultats car celles-ci ne seront pas précisément ajustées au plan focal des différentes LED. Le seul moyen vraiment efficace est de sélectionner l’optique et de vérifier si celle-ci est conçue pour la référence de LED.
Notre deuxième enseignement : Il est possible d’atteindre un bon rendement, de l’ordre de 90%, mais il est également possible de dégrader les performances avec un matériau de mauvaise qualité, un moule (forme) peu performant, peu durable ou encore avec une inadaptation entre optique et composant LED.

Dimension de l’optique
Il est possible d’affirmer que pour un modèle donné plus le collimateur optique est de grande taille, meilleur est le résultat obtenu. Mais les grandes optiques sont chères et prennent de la place. Il est aussi vrai qu’au-delà d’une certaine taille il devient inutile d’augmenter la dimension de l’optique car le gain devient négligeable. Ainsi des valeurs optimales peuvent être définies pour les différentes familles de composants LED. Dans le cas des LED CREE XM-L et Luxeon Rebel utilisées sur le modèle RADIOMETRIX, le diamètre des optiques est de 26mm soit un peu supérieur à celui recommandé (21mm). Avec une optique de 16mm le résultat serait un peu dégradé et avec une optique de 10mm la baisse serait significative. Bien entendu il s’agit du diamètre pour des collimateurs ‘simple LED’, pour des assemblage de LED ou bien des optiques pour plusieurs LED la valeur indiquée n'est pas applicable. Ainsi, pour des LED type XM-L, XP-G, Rebel, ..., le choix de petites optiques de 10mm ne peut être justifié que pour réduire les coûts de fabrication au détriment du résultat. Troisième enseignement : Choisir une optique de grande taille est préférable à une petite, le résultat sera simplement plus efficace.

Conclusion
La sélection des collimateurs optiques pour un luminaire LED impacte sur les performances. De nombreux paramètres sont à considérer et chaque dispositif doit être évalué en détail. Se baser simplement sur l’angle [du flux à 50%] est insuffisant. L’analyse des divers produits disponibles a permis à alpheus d’opter pour ceux de la société LEDIL qui permettent d’atteindre les performances attendues pour nos différents design : aquariums récifaux, aquariums d’eau douce et aussi ceux à usages horticoles dont les murs végétalisés. Chacune de nos solutions dispose ainsi d’optiques spécialisées, sélectionnées pour atteindre les meilleurs résultats.

News du 01 03 201401/03/2014 : Enquête auprès de nos clients

Une enquête lancée auprès de nos clients nous permet d'estimer comment nous sommes perçus mais aussi d'améliorer nos produits. Cette consultation a receuilli ce jour (01/03/2014) 100 réponses ce qui permet une analyse statistique acceptable. Nous recevons avec beaucoup de plaisir et aussi de responsabilité un plébiscite de 96% d'opinions favorables :

Tous les résultats sur la page spéciale réservée à cette enquête.

News du 21 12 201318/01/2013 : ETHER 6.6 disponible

La version 6.6 du logiciel ETHER est disponible. Cette version améliore l'ergonomie du logiciel et son usage au quotidien :

ETHER fenetre de synthèse
ETHER : Fenêtre de synthèse pour 'Lancements rapides'

Lancement d'ETHER via un raccourci pour le passage d'arguments
Lancement d'ETHER via un raccourci pour le passage d'arguments

Vous pouvez télécharger gratuitement la nouvelle version à partir de notre serveur FPT : Ether.msi :

News du 21 10 201321/10/2013 : Astuce : Accès au PC/ETHER à distance avec Teamviewer

Teamviewer permet d'accéder à distance et de manière sécurisée au PC sous Windows qui supporte ETHER. Cela est utile pour prendre le contrôle à distance, par exemple lors d'une absence prolongée ou bien pour ‘changer' de plateforme, par exemple Mac OS ou Androïd.
Il est disponible sur Windows, MacOS X, Linux, Androïd et Iphone. La version tout public est gratuite pour tous les systèmes.

Sur le PC hôte il n'y a rien à faire, ETHER est préparé pour appeler le client léger TeamViewerQuickSetup, vous avez certainement vu le bouton 'TeamViewer' dans l'onglet 'Services', voici comment l'utiliser c'est très simple :

Cliquer dans l'onglet ‘Services' puis sur le bouton ‘TeamViewer'

Le client léger TeamViewer QuickSupport est alors lancé :

Il faut noter l'ID et le mot de passe (que vous pouvez personnaliser) pour assurer la connexion.

Sur la machine avec laquelle pour souhaitez prendre le contrôle il faut installer la version de TeamViewer en conformité avec le système d'exploitation de cette machine  :

Il suffit ensuite de se connecter avec l'ID et le mot de passe pour prendre le contrôle du logiciel ETHER, par exemple sur ce téléphone sous OS Androïd en connexion 3G :

News du 29 09 201329/09/2013 : Astuce pour réussir les photographies sous éclairage LED

Les photographies sous éclairage LED restituent souvent assez peu le réalisme de la scène car les couleurs ne sont pas très fidèles à celles de l'original. Sans gommer toutes les difficultés de ces prises de vues avec les éclairages LED, notamment due à la mauvaise balance des blancs qui est perturbée par la forte proportion de bleu du spectre, voici un conseil pour améliorer la qualité de vos clichés.

Pour appréhender ce dernier il faut d'abord faire un retour sur le fonctionnement de la gradation des canaux d'une rampe alpheus RADIOMETRIX™.
Le réglage d'intensité du flux lumineux de chaque canal affecté à une couleur repose sur un découpage temporel appelé PWM pour Pulse Width Modulation. La largeur relative de l'impulsion 'allumée' par rapport au cycle complet donne le rapport d'intensité lumineuse. Par exemple un découpage à moitié du temps règle le flux à mi puissance. Pour être imperceptible le cycle se reproduit 100 fois par seconde, d'autre part la largeur est modulable par pas de 1/65536, un pas qui permet un réglage très fin versus les systèmes 8 bits en 256 pas. Les différents canaux ne sont pas allumés simultanément afin de réduire les appels de courants et ménager l'alimentation. Le schéma ci-après indique un exemple de fonctionnement avec deux canaux, un blanc à 60% et un bleu à 50% :

réglage PWM de deux canaux LED
Le canal bleu s'allume et à 50% du cycle s'éteint, le canal blanc s'allume avec un retard de 40% du cycle et s'éteint à la fin du cycle

Ce fonctionnement peut interférer avec le temps d'exposition ou l'obturateur de la prise de vue, photo ou vidéo. Ainsi, si le temps d'exposition est faible devant le cycle PWM, il est probable que la distorsion chromatique due au moment du déclenchement soit importante. En mode vidéo il est possible de rencontrer des phénomènes de clignotements (ou 'battements', interférences de signaux périodiques).

Comment atténuer ce défaut ? Deux solutions sont possibles :

  1. Utiliser un temps d'exposition long devant celui du cycle PWM, par exemple 1/10ème ou 1/5ème de seconde. Cette solution n'est cependant applicable qu'avec les scènes fixes (brassage coupé, invertébrés ou plantes immobiles ...) et réservé à la photographie (pas la vidéo), il faut également un appareil avec lequel il est possible de régler le temps d'exposition et utiliser un trépied ou autre support pour l'appareil. L'avantage est de pouvoir fermer le diaphragme et ainsi augmenter la profondeur de champ.
  2. Forcer les canaux à des niveaux proches de 100%. Pour cela il faut piloter temporairement la rampe en mode 'manuel' et placer les réglages à 100% le temps des prises de vues. A l'inverse de la solution précédente il sera possible d'utiliser des temps d'expostion courts.

Ainsi en fonction de la priorité, vitesse ou diaphragme, on optera pour l'une ou l'autre solution.

Quelques astuces : Pensez à bien nettoyer les vitres de votre aquarium (intérieures ET extérieures), éliminer toutes autres sources de lumière pour éviter les reflets parasites, placer l'objectif de votre appareil perpendiculairement à la vitre pour réduire les distorsions, l'usage d'un pied améliore la stabilité ainsi que le mode de déclenchement temporisé qui permettent d'éviter le flou de 'bougé'.

La fonction déclenchement automatique de la webcam avec ETHER permet aussi la réalisation de petits films, à la journée (déclenchement réglé chaque minute) ou sur de longues durées (déclenchement quotidien).

News du 09 08 201309/08/2013 : Nouvelle version du contrôleur alpheus

Une nouvelle version du contrôleur équipe depuis juin 2013 les rampes alpheus RADIOMETRIX

De nouvelles fonctionalités logicielles seront progressivement proposées.

News du 15 05 201315/05/2013 : CORAL BIOME publie une étude compararative entre éclairages HQI et LED alpheus sur la croissance corallienne

Les résultats de cette étude sont à lire sur : http://www.coralbiome.com/fr/2013/05/hqi-versus-led/ en voici un extrait :

Equipement expérimental

 Pour étudier l'influence respective des technologies HQI et LED sur la croissance d'Acropora spp et Pocillopora spp, deux bassins de 80 litres ont été installés et équipés chacun d'un type d'éclairage. Ces deux bassins ont été connectés sur le même système de filtration, garantissant une qualité d'eau identique dans les deux conditions expérimentales. Une ampoule HQI Giesemann® (Marine Megacrome 12 500°K) de 150W et une rampe à LED de la technologie alpheus® (double rampe 11M1001 [module de 54W NDLR]) ont été utilisées. La notice de la rampe à LED a permis de déduire un rendement théorique de 66 lm/W soit 12% supérieur à celui de l'éclairage HQI (59 lm/W). Afin que les deux sources d'éclairage émettent la même intensité lumineuse, la puissance de l'éclairage LED a volontairement été diminuée de 12%. Dans une première approche de la capacité photosynthétique de ces deux technologies, la quantité de PAR diffusée sur chaque bouture a été mesurée à l'aide d'un PAR-mètre (Apogee®). Les moyennes de 94,42 ± 11,56 µmol/m²s et 223,08 ± 39,89 µmol/m²s ont été obtenues pour les boutures placées, respectivement, sous HQI et LED.

Méthode de prise de masse

Avant de commencer les pesées, un temps d'acclimatation d'un mois a été respecté pour chaque bouture. La prise de masse des coraux obtenue chaque semaine a été exprimée en taux de croissance journalier (%.j-1), soumis soit à un éclairage LED, soit à un éclairage HQI. La masse immergée se définit comme la résultante de deux forces opposées, la masse et la poussée d'Archimède. Ces deux forces se compensent pour les organes ayant la même densité que l'eau de mer. C'est le cas pour les tissus et différents organes des coraux. Leur masse immergée dans l'eau de mer est donc proche de zéro. Inversement, le squelette calcaire possède une masse apparente positive. Ainsi, la mesure de la masse immergée, est avant tout une mesure de la masse du squelette dans l'eau salée

Résultats et discussion

Aucune différence significative entre les HQI et les LED n'a été observée sur la croissance des coraux utilisés dans cette étude (Figure 3). Lors de cette expérience, il est important de rappeler que ces coraux n'ont pas été nourris. La lumière fournie par ces deux technologies a donc permis de combler la majorité des demandes énergétiques nécessaires au développement et à la croissance des coraux. La révélation d'un taux de croissance journalier indique l'utilisation du processus de calcification. Or le produit photosynthétique est surtout utilisé par les coraux pour leur respiration, avec seulement une faible proportion pour leur croissance. Ces éclairages apportent donc une production d'énergie optimale à leur respiration et permet également une production de leur croissance.


Figure 3. Comparaison des éclairages HQI et LED sur la croissance des Pocillopora spp (A) et Acropora spp (B).

Les résultats expriment des taux de croissance journaliers moyens (%.j-1) ± l'écart-type. Ceux-ci ont été calculés à partir de quatre boutures pour chaque condition expérimentale, durant une période de 35 jours.

En ce qui concerne l'estimation en PAR, il a été déterminé que la rampe à LED possède un rendement deux fois supérieur à celui de la lampe HQI, malgré une intensité en lumen équivalente. Ceci s'explique sans doute par le fait que les LED ont un spectre continu, contrairement à celui des HQI qui comporte des raies étroites négligeant certaines longueurs d'onde mesurées par le PAR-mètre.Les résultats obtenus dans cette étude montrent des taux de croissance identiques pour les deux types d'éclairages. Ceci laisse entrevoir deux explications possibles. Soit la quantité réelle des radiations utilisées par la photosynthèse (PUR) fournie par les deux éclairages est sensiblement équivalente, soit la capacité de photo-acclimatation des dinoflagellés permet de compenser cette différence de PAR. L'aspect plus foncé des boutures placées sous HQI (Figure 4A & B) indique une photo-acclimatation se traduisant par une augmentation de la concentration de pigments cellulaires, comme cela a été décrit dans plusieurs études scientifiques (voir les Références complémentaires).


Figure 4. Pocillopora spp placé sous HQI (A) et sous LED (B).

Ces deux types d'éclairage fournissant majoritairement des longueurs d'ondes bleues , ces expériences confirment l'importance de cette couleur et la capacité de photo-acclimatation des dinoflagellés sous une lumière artificielle. Les dinoflagellés possèdent des pigments de chlorophylle a qui absorbent les longueurs d'ondes rouges (Figure 1). Ainsi, un éclairage émettant une quantité importante de longueurs d'ondes rouges en plus des longueurs d'ondes bleues a probablement une influence positive non négligeable sur la croissance corallienne en captivité.

Afin d'aider au choix du type d'éclairage le plus adapté au besoin d'une aquaculture, il est nécessaire de tenir compte de la différence de consommation énergétique. La technologie LED possède un rendement énergétique supérieur à celui des HQI. En plus d'être «écologique» et moins coûteuse à l'utilisation, celle-ci a de nombreuses autres qualités telle qu'une durée de vie plus longue et un dégagement thermique moindre. Par ailleurs, la souplesse d'utilisation des LED est rendue possible grâce au pilotage par ordinateur. Elle permet facilement la mise en place de gradations lumineuses, offrant la possibilité de mimer les conditions naturelles en augmentant et diminuant progressivement l'intensité ou en simulant des journées nuageuses.

News du 16 03 201316/03/2013 : ETHER 6.4.6 Analyse en temps réel des caractéristiques électriques et photométriques des rampes RADIOMETRIX

Pour une parfaite connaissance des propriétés des rampes alpheus RADIOMETRIX™, le logiciel ETHER propose désormais un onglet 'Chroma' qui calcule en temps réel les caractéristiques électriques (puissance électrique consommée par les LED) et photométriques (puissance radiométrique, PAR, lumens, position sur la courbe CIE 1931,évaluation de la CCT et du spectre) en fonction des niveaux de gradation appliqués. Le calcul est basé sur les caractéristiques des LED1 équipant les rampes RADIOMETRIX™ dans leur conditions de mise en oeuvre, même les dérives thermiques et de rendement sont intégrées2, pour cette raison le résultat est très proche de celui qui pourrait être mesuré et cette fonction ne nécessite pas de sonde. Il suffit d'entrer les caractéristiques de sa rampe alpheus: nombre et type de modules RADIOMETRIX™ ainsi que la surface éclairée pour obtenir les informations électriques et photométriques pertinentes avec l'actualisation automatique en fonction des niveaux communiqués par le contrôleur. L'analyse graphique est proposée dans deux formats : le diagramme CIE1931 (avec indication de la CCT Correlated Color temperature) ou une analyse spectrale dans la bande 400 à 700nm. Un outil professionnel offert à tous les aquariophiles passionnés désireux d'en apprendre plus sur l'éclairage de leur aquarium.

analyse photometrique d'une rampe alpheus radiometrix cie 1931
Nouvel onglet 'Chroma' du programme ETHER, format CIE 1931

analyse spectrale rampe alpheus radiometrix
Analyse spectrale (ici un spectre biotope eau douce)

Le résultat du calcul du PAR et du flux lumineux sont des valeurs moyennes qui ne tiennent pas compte du placement : zone exposée ou non, près de la surface ou au fond de la cuve, rampe correctement positionnée ou non, etc. mais les données calculées permettent de déterminer si les conditions d’éclairement générales pour un biotope photosynthétique sont insuffisantes, correctes ou excessives. A notre connaissance c’est la première fois qu’une rampe d’éclairage fournie ces indications à l’utilisateur. Avec la version du logiciel 6.4.9 un code de couleur permet de rendre compte très simplement des conditions d’utilisation. Un PAR compris entre 400 et 600 µE/m²/s est apte à la maintenance de coraux hermatypiques et avec moins de 200 µE/m²/s il est préférable de ne pas maintenir les invertébrés dépendants de leurs zooxanthelles symbiotiques. Au-dessus de 600µE/m²/s nous estimons que l’énergie apportée est superfétatoire. Bien entendu, même avec des valeurs moindres, un cycle de photo-acclimatation est nécessaire lorsque les conditions d’éclairement sont modifiées (changement de rampe ou d'ampoule), cette remarque est valable avec tous les éclairages et pas seulement avec la technologie LED.
Le positionnement sur la courbe CIE-1931 et l’évaluation de la température de couleur apprennent in-fine aux aquariophiles que ces chiffres… ne signifient pas grand-chose ! Les besoins très spécifiques de ces biotopes ont pour conséquence un éloignement de la courbe idéale du corps noir et la température de couleur devient une valeur rapidement inexploitable. Ainsi parler de 12 000, 14 000 ou 22 000 Kelvin reste très approximatif et plutôt subjectif voir 'marketing'. Choisir la température de couleur pour définir un éclairage photosynthétique qualifie avec une mauvaise échelle le rendu attendu et son efficacité. La température de couleur est bien plus apte à l’éclairage domestique standard. De façon similaire l’IRC (Indice de Rendu des Couleurs) n’apporterait pas plus d’information pertinente le respect absolu de cet indice (100%) aurait même une conséquence visuelle désagréable et paradoxalement très peu naturelle.
La lecture du spectre est plus informative pour les aquariophiles. En effet le déséquilibre entre la partie bleue (autour de 450nm soit un pic d’absorption des pigments photosynthétiques) et le reste du flux radiant est considérable alors même que le réglage bleu-blanc semble équilibré pour notre vision et ce que nous attendons d’une simulation du milieu naturel. Ainsi c’est la partie de faible amplitude centrée sur le vert-jaune (550nm) qui apporte l’effet visuel et l’ensemble des couleurs visibles (notre œil quantifie essentiellement cette partie du spectre) alors que la partie énergétique est principalement située dans le pic bleu (ce qu'exploite la photosynthèse). Outre le problème de sensibilité spectrale Il faut aussi se méfier de notre évaluation visuelle pour estimer la puissance lumineuse. Pour s'en rendre compte il est possible d'évaluer à différents niveaux de gradation et constater que notre appréciation est faussée par notre grande sensibilité à faible éclairement. Par exemple il est facile de noter une différence entre 0,5 et 0,6% de l'éclairage alors qu'il est difficile de voir une différence entre 80 et 100%. En revanche la photosynthèse est directement liée à ce pourcentage de réglage. Notez également que le PUR de nos rampes RADIOMETRIX, c'est-à-dire la partie véritablement exploitable pour la photo synthèse, est quasiment celle du PAR qui prend plus largement en compte la zone 400-700 nm. Pour un calcul parfait il faudrait soustraire les composantes spectrales non utiles cependant des pigments photosynthétiques 'marginaux' exploitent diverses longueurs d’ondes qui sont aussi parfaitement restituées avec la réémission large du phosphore ce qui contribue à l’efficacité du système en plus du rendu visuel des différentes couleurs et cela bien plus qu'en ajoutant des LED de couleurs (cyan, vertes, etc.).

En conclusion :
- La puissance électrique est un mauvais choix pour quantifier l'énergie lumineuse et comparer différents équipements. Au sein d’une même technologie (surtout LED) des disparités importantes ne permettent pas une juste comparaison, il est préférable d’utiliser la puissance radiométrique qui rend compte de l'énergie émise et non pas absorbée.
- La température de couleur et l'IRC qui définissent bien les caractéristiques d'un éclairage public ou domestique sont des paramètres peu précis et qui ne rendent pas compte du spectre et de son efficacité pour nos applications.
- L’appréciation visuelle ainsi que les critères généralement utilisés en photométrie (lumens, lux-mètres) sont de mauvais juges pour estimer la puissance et qualité d'un éclairage pour biotope photosynthétique.

Nous pensons que ces informations de calcul peuvent rendre dès à présent service à nos clients. La sonde de mesure PAR, proposée prochainement sur notre contrôleur ETHER à partir d’un capteur Apogee Quantum, étant une étape supplémentaire dans la connaissance des conditions de maintenance de nos invertébrés préférés.

1 Des différences importantes existent entre LED de même référence, par exemple CREE XML selon le binning (de l’ordre de 20%), bien entendu les différences sont encore plus importantes avec des références différentes (XML, XPG, etc.) ou des constructeurs différents, ceci pour éviter toutes extrapolations simplistes de nos calculs avec d’autres modèles de rampes. Comme seule la performance nous intéresse, nous sélectionnons simplement les meilleurs LED dans les meilleurs binning pour la fabrication de nos rampes.
2 Encore une raison de ne pas transposer nos résultats dans un autre contexte d’utilisation.

Autres améliorations, la possibilité de régler les niveaux d'un 'nuage' avec le déclenchement pour test d'un passage nuageux accompagné, éventuellement, de la simulation d'orage :

simulation meteorologique alpheus
Nouvelle gestion météorologique

Cette version d'ETHER ajoute des facilités avec une interface graphique pour la saisie des informations des paramètres 'Jour' et 'Géolocalisation' :

saisie graphique du profile d'une journee rampe radiometrix alpheus
Saisie graphique du profil d'un cycle journalier

geolocalisation pour simulation cycle saisonnier rampe alpheus radiometrix
Saisie graphique pour une "géolocalisation' et la reproduction des cycles saisonniers

A noter également la possibilité de déclencher la webcam à intervalles de 1mn pour la réalisation d'un petit film 'vue par vue' de la journée.

Actuellement ETHER V6.4.6 du 16/03/2013 principales évolutions :

Lien vers le téléchargement ETHER

News du 28 02 201328/02/2013 : Attention tentative d'ursurpation de notre identité

Des bricoleurs (DIY) de rampes LED ont reçu ce message via un site marchand:

« Je vous demande d’arrêter votre commerce de LED ou je serais obligé de vous dénoncez »
Expéditeur alpheusled@gmx.com

Il s'agit bien évidement d'un fake. Outre la belle faute d'orthographe (comme bien souvent avec les mails de tentatives de phishing ;) l'adresse est usurpée, elle sous-entend une origine alpheus mais elle est fausse, inopérante et retourne une erreur si vous l'utilisez. D'autre part nous ne pourrions bien évidement pas tenir de tels propos.

Seules les adresses de courriels liées au site alpheus-aquarium.com sont valides :

Toute autre adresse, tout message menaçant ou injurieux, toute adresse non fonctionnelle doit nous être signalé afin que nous puissions identifier le faussaire. Si vous pouvez nous aider à le démasquer nous vous en serons très reconnaissants.

News du 01 01 201301/01/2013 : Bonne et heureuse année 2013 pour les aquario !

L'année 2012 est terminée et avec elle l'opération 'bon d'achat chez Aquaplum Coraux', plus de 1000 euros de bons d'achats ont été ainsi distribués. Maintenant bienvenue à la nouvelle année 2013 : Nous vous souhaitons nos meilleurs voeux, une excellente réussite dans tous vos projets aquariophiles et beaucoup de bonheur dans la contemplation de vos aquariums.

Parmi nos bonnes résolutions de 2013 : Un calculateur en ligne qui permet à chacun d'évaluer techniquement et financièrement son projet d'éclairage RADIOMETRIX™ Désormais la tarification et le barême de réduction sont plus clairs, accessibles à tous et le calcul ne prends que quelques secondes (il n'est pas nécessaire d'être enregistré).

Dernières évolutions ETHER V6.2 : Gestions des ports COM jusqu'à COM255, gestion et appairage Bluetooth automatique, gestion du contrat eDF Tempo (réduction de l'éclairage paramétrable selon les tarification des jours bleus, blancs et rouges) et notifications alarmes et quotidiennes 'push' via le service gratuit PushingBox® (notification sur votre smartphone iPhone, Androïd ou Windows).

News du 17 11 201217/11/2012 : Opération 'Une rampe achetée, un corail Aquaplum offert'

A l'occasion de la 100ème rampe RADIOMETRIX™ et de la date anniversaire du changement de statut de la société, alpheus à le plaisir d'offrir aux acquéreurs d'une rampe LED RADIOMETRIX™ un bon d'achat jusqu'à 130 euros valable chez Aquaplum Coraux. Plus d'information sur la page Promo

Cette offre est proposée pour les devis établis et acceptés entre le 17/11/2012 et le 31/12/2012, la valeur du bon d'achat est indiqué sur le devis et se cumule avec les autres réductions. Les coraux sont ceux de la boutique Aquaplum' Coraux disponibles au moment de l'opération et hors coraux d'origine Australie. Les conditions d'utilisation du bon d'achat sont celles des Conditions Générales de Vente du site Aquaplum' Coraux. Pour toute information complémentaire contactez Valérie laplume38@aol.com

News du 10 11 201210/11/2012 : ETHER V6 'thunderstorm' disponible

La version 6.1 du logiciel ETHER est disponible sur le serveur alpheus.

Cette version intègre le nouveau micrologiciel (à recharger dans le contrôleur) avec implémentation des fonctions :

L'installation nécessite la mise à niveau d'ETHER puis du micrologiciel de la rampe (alpheus.enc placé dans le répertoire micrologiciels)

News du 30 07 201230/07/2012 : Tutoriel video ETHER V6

News du 01 06 201201/06/2012 : ETHER V6 beta-release disponible

La version 6 du logiciel ETHER est disponible sur le serveur alpheus.

Des points majeurs ont été améliorés ou ajoutés :

L'installation nécessite la mise à niveau d'ETHER puis du micrologiciel de la rampe (alpheus.enc placé dans le répertoire micrologiciels)

Cette version a passé avec succès les premiers tests de qualification mais ces derniers ne sont pas terminés aussi il est conseillé de ne pas l'installer si vous devez vous absenter très prochainement.

News du 01 05 201201/05/2012 : Les nouvelles rampes RADIOMETRIX® sont équipées d'un contrôleur avec inclinomètre 3D

Les luminaires alpheus RADIOMETRIX™ sont les premières rampes à être équipées d'un inclinomètre trois axes. Gadget ? A vous de juger.

La nouvelle version (V6) d'ETHER associée à notre contrôleur intègre un accéléromètre trois axes.Ce dispositif permet d'assurer la sécurité contre les risques d'éblouissement car la puissance lumineuse est abaissée de 90% sitôt que la rampe est manipulée d'un angle excédant 15°. D'autre part l'incinomètre facilite le réglage de l'horizontalité de la rampe, les trois axes permettent le montage du contrôleur en horizontal ou vertical. Enfin un mode sensitif permet la détection de 'tap' ou 'click' à un endroit quelconque de la rampe ce qui permet d'enclencher des actions programmables, par exemple : Augmentation de la durée d'éclairement pour prolonger la soirée, lancement de séquences d'animation telles que passages nuageux ou orages, etc.

La version 'inclinomètre', qui possède également les fonctions de mesures de températures eau et air, climatisation, éclairage refuge en mode inverse et surveillance de l'alimentation, est vendue au même prix.

La version 6 d'ETHER est déjà disponible en version béta-test pour toutes générations de contrôleurs.


Copie d'écran de la version 6 d'ETHER intégrant l'inclinomètre trois axes

News du 06 04 201206/04/2012 : Next Step : Radiometrix hybride

La série alpheus RADIOMETRIX™ est une référence pour les éclairages à LED destinés aux biotopes photosynthétiques.

Radiometrix hybride associe les technologies plasma et LED dans un luminaire compact afin de proposer une alternative économique et sans concession sur les performances et l’agrément visuel.

LEP1 + LED2 : une complémentarité efficace
1
Light Emitting Plasma, 2 Light Emitting Diode

Les nouvelles ampoules au plasma constituent un progrès par rapport aux traditionnelles ampoules HQI (metal halide). Le rendement est notamment nettement amélioré et proche de celui de la technologie LED. La qualité spectrale, la puissance lumineuse disponible, l'économie d'énergie, rendent cette technologie potentiellement apte à l’éclairement des organismes dépendants de la photosynthèse.

spectre LEP Spectre LED
Comparatif de la distribution spectrale des ampoules plasma LEP (source Luxim) et LED blanches (source CREE).

DISTRIBUTION SPECTRALE

Dans le détail, le spectre de la technologie plasma/LEP montre un creux à 450nm et celui-ci est justement compensé par le pic situé à la même longueur d’onde de la technologie LED ppour le bleu royal et le blanc, la baisse après 600nm devient aussi progressivement significative. Le spectre est centré sur le vert-jaune.

GRADATION

Le flux lumineux de l’ampoule plasma est réglable de 20 à 100% de sa puissance. La gradation s’accompagne d’une variation importante de la température de couleur : celle-ci est élevée à faible niveau et baisse avec l’augmentation du flux. Ainsi l’apport de la technologie LED va permettre, en plus de la correction chromatique, de palier aux manques importants du plasma dans les faibles éclairements et l'obtention de variations subtiles : éclairages crépusculaires ou lunaires, mises en évidence de la fluorescence corallienne, passage nuageux, ...

Pour se faire des LED de puissance :

sont mises en oeuvre conjointement à une ampoule au plasma Luxim LiFi-STA pour répondre à l'ensemble des exigences chromatiques et de gradation.

Le contrôleur ETHER prend en charge automatiquement la gestion harmonieuse des deux technologies au travers d'une gestion multicanaux PWM afin d’apporter confort et agrément visuel ainsi que l’optimisation des performances photosynthétiques.

LED + LEP UN CHOIX POUR QUELLES CONFIGURATIONS ?

Radiometrix hybride ne s'adapte pas de façon aussi souple et optimale aux différentes configurations rencontrées que la série 100% LED RADIOMETRIX™ qui demeure la référence en ce qui concerne adaptabilité et performances. Cette nouvelle série est développée pour répondre aux besoins des installations où de fortes puissances sont nécessaires avec un investissement initial réduit et un coût de fonctionnement maîtrisé.

Besoin d’un complément d'informations techniques ou commerciales ? radiometrix@alpheus-aquarium.com

News du 31 03 201231/03/2012 : 50e rampe RADIOMETRIX

Pour fêter la 50e rampe de la série RADIOMETRIX™, les bons résultats obtenus, l'accueil des aquariophiles, alpheus a le plaisir d’offrir une réduction supplémentaire de 5% pour toute commande passée entre le 1er et le 7 avril 2012, qu’on se le dise !

Dernière minute : Devant le succès de cette opération et la difficulté de traiter tous les dossiers avant la date de clôture le délai est repoussé à le fin du weekend. Qu'on se le re-dise !

News du 25 03 201225/03/2012 : USB filaire ou Radio Bluetooth ?

Le choix est désormais possible entre une liaison USB filaire et radio Bluetooth pour assurer le paramétrage du contrôleur ETHER par un ordinateur. Cette option est gratuite.

News du 24 12 201124/12/2011 : alpheus devient alpheus S.A.R.L

alpheus change de statut et devient alpheus S.A.R.L. Nous remercions nos clients et amis qui par leur confiance ont permis cette évolution. Ce changement est consécutif de notre progression et augure l'organisation de nouveaux moyens de productions avec toujours cet objectif constant de qualité et de performances de nos équipements sans oublier le maintien de nos relations clients qui font notre réputation. Informations légales.

News du 10 12 201110/12/2011 : La FAQ est en ligne

La FAQ des produits alpheus est désormais en ligne, les réponses aux questions fréquemment posées... et plus encore !

News du 06 11 201106/11/2011 : U2 est le BIN alpheus des LED CREE XM-L

XM-L BIN U2 Sous cette dénomination barbare se cache la LED de meilleur rendement actuellement disponible et il s'agit de la version câblée en standard sur les rampes alpheus RADIOMETRIX™ de série. Jugez plutôt : 150 lumens / Watt @ 700mA et dans les conditions de mise en oeuvre des rampes alpheus (pilotées à 1,2A) le rendement est de 136 lumens / Watt, qui dit mieux?

Bining & labeling LED alpheus
Bining & labeling LED alpheus (traçabilité et qualité)

News du 25 09 201125/09/2011 : Controleur ETHER® Next Step

La version 5 ETHER pour PC est disponible en version beta-test : ETHER5.msi Une étape vers la prochaine version du contrôleur standard de la série RADIOMETRIX®
Quelques copies d'écrans pour juger des nouvelles fonctionnalités :
logiciel alpheus led lighting ETHER : Cycle diurnelogiciel alpheus led lighting ETHER : Cycle nocturnelogiciel alpheus led lighting ETHER : Paramètres générauxlogiciel alpheus led lighting ETHER : Mises à jourlogiciel alpheus led lighting ETHER : Pilotage du brassage Tunzelogiciel alpheus led lighting ETHER : Climatisationlogiciel alpheus led lighting ETHER : Light sensorlogiciel alpheus led lighting ETHER : Mesures du pHlogiciel alpheus led lighting ETHER : Entrées/sortieslogiciel alpheus led lighting ETHER : Entrées/sorties logiciel alpheus led lighting ETHER : Entrées/sorties logiciel alpheus led lighting ETHER : Entrées/sorties
Nota. Les interfaces: brassage, climatisation, pH, light sensor, refugium, etc. nécessitent la mise à jour matériel du contrôleur. Les fonctionnalités comme : enregistrement des paramètres (fréquence réglable de 1s à 1minute) pour analyse sous Excel, affichage de la durée des passages nuageux aléatoires, etc. sont compatibles avec les précédentes versions du contrôleur.
Le programme d'installation ETHER5.msi intègre la nouvelle version du micrologiciel alpheus.enc version 5.1

A venir d'autres inovations importantes...

News du 20 08 201123/06/2011 : Nouvelle gamme RADIOMETRIX®

Ce développement innovant est basé sur les composants actuellement les plus performants et sur une architecture ultra modulaire, la série RADIOMETRIX® va bouleverser les habitudes !
CREE Logo XM-L + Luxeon Logo REBEL ES PR02 le meilleur de chaque constructeur pour une association de LED optimale.
Entre notre précédente génération basée sur les puces CREE™ XR-E, et la nouvelle gamme RADIOMETRIX® con ue autour des toutes derni res puces CREE™ XM-L et Lumileds™ Luxeon Rebel-ES PR02, le rendement progresse de 46%.

Comparatif rendement HQI/LED

Comparatif des rendements lumineux en mW par Watt électrique selon les technologies LED, HQI et fluo-compact

Pourquoi RADIOMETRIX® ? La mesure du flux lumineux de la source en lumens ne suffit pas car elle ne tient que peu compte des longueurs d’ondes bleues et rouges qui sont pourtant vitales aux organismes photosynthétiques. La puissance radiométrique en mW/W est une bien meilleure référence pour les luminaires d’aquariums. L'énergie radiométrique rayonnée par la source se traduit par une mesure du PAR qui est l'énergie exploitable par les organismes photosynthétiques reçue pour une surface éclairée, c'est-à-dire un équivalent pour la photométrie entre les lumens (émis par une source) et les lux (reçus sur une surface éclairée). La mesure du PAR est donc dépendante de l'installation, hauteur de la rampe et varie selon la profondeur d'eau et l'exposition. Pour apprécier correctement l'énergie lumineuse émise, alheus indique la puissance lumineuse rayonnée, la puissance électrique consommée et donne une évaluation réaliste d'un équivalent HQI de bonne qualité.

ENREGISTREMENT / PRE-COMMANDE

Pour le lancement de cette série, qui sera disponible quatrième trimestre 2011, alpheus propose des tarifs très attractifs. Une intention de commande nous permet également de planifier la réalisation et de vous tenir au courant de la disponibilité. Pour enregistrer votre intention de commande, envoyer un courriel à l'adresse radiometrix@alpheus-aquarium.com en indiquant les dimensions de votre aquarium ainsi que son biotope et éventuellement votre combinaison de modules parmi ceux proposés ci-après.

Une rampe alpheus est constituée par un nombre quelconque de modules standards assemblés dans une ossature aluminium réalisée sur mesure. Les premiers modules disponibles en 2011 de la série RADIOMETRIX® sont :

Module 11M1001

module alpheus 11M1001

Module 11M1002

module alpheus 11M1002

Module 11M1003

module alpheus 11M1003

Les modules sont compatibles avec l'ancienne série et peuvent servir de complément ou d'échange.

Disponibles également les modules 5 circuits 610mm et 7 circuits 830mm.

DIY'er

Très simple de mise en oeuvre, la série RADIOMETRIX ® est basée sur notre nouveau circuit MCPCB à haute conductivité thermique de 3W/m.K qui optimise les échanges thermiques. Ce circuit, référence 11C1001-A, comporte les composants LED soudés par refusion. Le circuit se fixe simplement par vis sur un dissipateur thermique (la RTH recommandée du dissipateur doit être inférieure à 2°/W). Une pâte de conduction thermique non adhésive fait le lien entre le circuit et le dissipateur (la conductivité recommandée de la pâte doit être cependant supérieure à 3 W/m.K). Le circuit dispose de connecteurs permettant leur mise en ‘bout-à-bout' pour constituer un réseau sur un même dissipateur (voir illustrations ci-dessus). Chaque circuit dispose de 2 LED Lumileds Rebel-ES bleu royal 450nm 1000/1100mW@700mA et d'une LED CREE XM-L T5/T6 blanc 7500K 420 lumens@1,1A. Un circuit équipé d'une LED Lumileds Rebel-ES rouge photosynthétique 660nm en remplacement d'une LED bleu royal est également disponible. Ce circuit porte la référence 11C1001-B. Le rouge sera utilisé conjointement au bleu photosynthétique pour les biotopes algals ou les réacteurs à phytoplancton. Ces combinaisons de LED sont actuellement les plus performantes et efficaces pour l'usage aquariophile.

Circuit 11C1001 CREE XM-L et Luxeon Lumileds Rebel-ES
Double circuit 11C1001 (A ou B)

alpheus met ainsi à la disposition des DIYer tous les éléments permettant la constitution d'une rampe d'éclairage à LED performante et parfaitement adaptée à un aquarium récifal ou d'eau douce : Circuit LED, optiques secondaires, pâte thermique, circuit de régulation, alimentation haut rendement et contrôleur de gradation. (pour les autres constituants voir la 'boutique')

Résumé des points clés de la gamme RADIOMETRIX ®

News du 30 04 201130/04/2011 : Mise à jour de la suite logicielle ETHER V. 4.2

La version 4.2 du logiciel ETHER est disponible en téléchargement à partir du serveur FTP : http://alpheus-aquarium.com/ftp/Ether.msi

Nota : Le package d'installation comprend le logiciel PC et le micrologiciel chargé dans l'automate contrôleur de la rampe. L'installation se fait en deux étapes : il faut choisir l'option 'Remove' lors de la première activation d'ETHER.msi pour supprimer les anciens fichiers puis activer de nouveau le programme d'installation pour procéder à l'installation de la nouvelle version.

Cette nouvelle version intègre différentes améliorations, notamment :

Ainsi que la préparation aux nouvelles fonctionnalités (à découvrir).


News du 28 11 201028/11/2010 : Mise à jour de la suite logicielle ETHER V. 4.1

La version 4.1 du logiciel ETHER est disponible en téléchargement à partir du serveur FTP : http://alpheus-aquarium.com/ftp/Ether.msi

Nota : Le package d'installation comprend le logiciel PC et le micrologiciel chargé dans l'automate contrôleur de la rampe. L'installation se fait en deux étapes : il faut choisir l'option 'Remove' lors de la première activation d'ETHER.msi pour supprimer les anciens fichiers puis activer de nouveau le programme d'installation pour procéder à l'installation de la nouvelle version.

Cette nouvelle version intègre le retour d'expérience et les remarques des utilisateurs.


News du 20 11 201020/11/2010 : Ouverture de l'exposition Méditerranée, splendide, fragile, vivante !

Eclairage LED alpheus Musée océanographique de Monaco Cette exposition du Musée océanographique de Monaco offre des images exceptionnelles de la Méditerranée et nous fait mesurer les phénomènes dont nous sommes témoins. Elle propose d'adopter de bonnes pratiques pour préserver cet espace fragilisé.

Venez voir le ballet des méduses Aurélie ! Fort de son savoir-faire centenaire dans le domaine de l'aquariologie, le Musée océanographique a choisi d'illustrer la prolifération des méduses en présentant des Aurelia aurita, au sein d'un aquarium pensé spécialement pour l'occasion et pour lequel apheus a conçu et réalisé le dispositif d'éclairage. Celui-ci, développé à partir de la technologie LED des rampes pour aquariums, est conforme à la réglementation Energy Star. L'aquarium en acrylique est d'une dimension de 3m de long pour une hauteur de 2m ce qui prouve la capacité des éclairages à LED alpheus, qui conviennent également pour les plus grandes cuves. Un logiciel d'animation spécifique a été implémenté pour cette occasion et démontre aussi le savoir-faire d'alpheus dans la gestion des éclairages à LED.

L'exposition est ouverte au public à compter du 20 novembre 2010 au Musée océanographique de Monaco pour une durée de 18 mois.


News du 31 10 201031/10/2010 : alpheus tient compte de l'expertise de l'AFSSET

Dans un rapport de l'AFSSET (l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) consacré aux éclairages à LED, il est rappelé que cette technologie émet un flux puissant et concentré. Aussi, comme avec les ampoules de forte puissance, par exemple les halogénures métalliques (HQI), ou le soleil, il n'est pas conseillé de regarder la source directement sans un risque d'éblouissement qui, même s'il reste une gêne temporaire sans conséquence de lésions, peut provoquer des accidents domestiques. Les rampes alpheus limitent ce risque à l'inconfort car les LED sont équipées d'optiques secondaires qui diffusent la source ponctuelle. Les rampes sont maintenant équipées d'un capteur de position qui réduit automatiquement l'éclairement lorsque la rampe est basculée, par exemple lors des opérations de maintenance de l'aquarium. Enfin, une signalétique est désormais mise en place pour avertir de ne pas regarder directement les LED, bien que ce ne soit pas possible en utilisation normale.

Autre conseil émis par l'AFSSET : un éclairage bleu est déconseillé dans les pièces où vivent de très jeunes enfants ou des personnes opérées de la cataracte car il y a un soupçon d'un effet aggravant sur la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age). Aussi, par prudence, l'exposition prolongée à une lumière bleue est évitée pour cette population. Ce rapport stigmatise les LED mais il faut comprendre que ces dernières sont très certainement moins traumatisantes que les T5 bleus et actiniques ou les halogénures métalliques bleutés qui émettent également dans le spectre UV, lampes très utilisées en aquariophilie marine. Ce risque éventuel est pris en compte par le dispositif de gestion alpheus qui diminue automatiquement l'éclairage bleu lorsqu'il est utilisé seul et aussi par l'usage même de la rampe. En effet celle-ci est exclusivement réservée à l'éclairage d'aquariums et non celui des locaux d'habitation. La pièce où l'aquarium est situé sera avantageusement éclairée avec une source blanc chaud qui mettra en valeur par contraste l'aquarium et compensera naturellement la dominante bleue résiduelle.

Le risque marginal lié au papillotement également cité dans ce rapport est totalement évité avec les dispositifs alpheus car les fréquences de PWM sont très au-dela des fréquences recommandées. Finalement ce rapport ne pointe que les LED destinées à l'éclairage pouvant être regardées directement ce qui ne concerne pas les rampes d'éclairages d'aquariums, sont exclus, par exemple, les TV et écrans plats d'ordinateurs mettant aussi en oeuvre des LED pour le rétro-éclairage dont la puissance est comparable avec l'émission latérale d'un aquarium.

Il est réellement dommage que le rapport de l'AFSSET ne compare pas les autres sources d'éclairage et que l'information communiquée à l'occasion de la parution du rapport soit relayée par les médias sans un approfondissement et une analyse complémentaire. Chaque technologie comporte des risques qu'il faut juger en fonction de son utilisation. Point positif, ce rapport a le mérite de nous faire réfléchir sur les risques et les améliorations possibles de nos équipements.

Source : Rapport ANSES , un commentaire : Zemedical.com


News du 10 10 201010/10/2010 : Les alimentations label 'Energy Star' pour toute la gamme

Meanwell GS220 écolabel energy starDe nouvelles alimentations GS220 à très haut rendement (entre 93 et 95%) sont dès à présent disponibles et utilisées pour toute la gamme.

Ces alimentations permettent de respecter le label 'Energy Star' pour l'ensemble de l'éclairage alpheus. Ces alimentations ne chauffent pas et ne nécessitent pas de ventilateur même à forte puissance ce qui fait que la rampe est totalement silencieuse (0 dB, 'fanless'). La garantie est également portée à deux ans.

Lien vers les caractéritiques de la GS220 du constructeur Mean Well : http://www.meanwell.com/news/H2009054.html

HLG240

La version HLG240 est encore supérieure avec un rendement de 93% et bénéficie du label 'Energy star'

Cette alimentation en boitier aluminium et électronique intégrée dans une résine époxyde résiste aux environnements difficiles (IP67) et dispose d'une sécurité renforcée (double isolation classe II).

La garantie est portée à cinq ans

Lien vers les caractéritiques de la HLG240 du constructeur Mean Well : http://www.meanwelldirect.co.uk/


News 03 10 201003/10/2010 : ETHER™ se met à jour automatiquement !

La version 3.27 du programme ETHER intègre une fonction de vérification et d'installation des nouvelles versions à partir du serveur FTP alpheus.
Désormais votre système est toujours maintenu aux derniers indices logiciels (ETHER et micrologiciel contrôleur rampe):

A partir de la version : ETHER 3.27


News du 17 09 201017/09/2010 : Version Beta de ETHER Lite™ pour Pocket PC OS Windows Mobile™

La version de ETHER pour votre Pocket PC sous OS Windows Mobile est disponible en béta test :

ETHER lite Beta version

Cette version pour Pocket PC nécessite une mise à jour du micrologiciel alpheus.enc version 3.7 (ou sup.) compatible également avec ETHER pour PC.


News du 15 09 201015/09/2010 : Sortie de la version 3 du logiciel alpheus ETHER™ pour Windows™

alpheus propose des fonctions innovantes pour l'éclairage de l'aquarium récifal.

Jugez des capacités du système alpheus dont voici quelques-unes des fonctions exclusives de la version 3 d'ETHER :

Rappel des fonctions déjà implémentées :

logo INPI Les fonctionnalités originales du système alpheus ont fait l'objet du dépôt 394363 auprès de l'INPI.

D'autres fonctions exclusives aux éclairages alpheus sont à découvrir.
A venir très prochainement avec la disponibilité des sondes externes :

Une meilleure idée des possibilités, lecture du Manuel utilisateur ETHER

Carte contrôleur Manuel utilisateur carte 10C1001B

ETHER.zip version 3.0.24


alpheus - partage r seaux sociaux et blog : alpheus réseaux sociaux facebook Le blog des utilisateurs recommander cette page :

Textes et Photos ©2009-2017 alpheus / JLC | Contact webmaster
Le contenu de ce site est la propriété de la société alpheus et ne peut être reproduit sans autorisation écrite de alpheus S.A.R.L.